Chapeau Valls!

Dieudonné a gagné la première manche. Ou plutôt c’est le gouvernement, Valls en première ligne, qui l’a perdue. Bénéfice pour le premier, une promo inespérée et le droit d’adresser autant de “quenelles” qu’il souhaite à tous ceux qui avaient voulu l’interdire. C’était hélas parfaitement prévisible. Les juges ont gardé leur sang-froid et n’ont pas cédé face au tumulte. La France reste un pays où la liberté d’expression n’est pas un vain mot. Où l’on ne peut interdire un spectacle au motif que l’on devine par avance ce qui s’y dira et qu’on le juge inadmissible. C’est tant mieux pour nos libertés et notre démocratie. C’est tant mieux aussi parce que l’efficacité de la lutte contre l’antisémitisme et tous les points de vue discriminatoires et haineux, va de pair avec le respect des libertés. On ne fait pas reculer les idées avec des muselières. Il n’est qu’à voir le résultat pitoyable auquel est arrivé le gouvernement en prétendant emprunter une voie autre que celle de notre droit. Dieudonné fait plus que jamais l’affiche. Et les idées nauséabondes qu’il répand ont plus que jamais le parfum du souffre, de l’insoumission, de la résistance face à l’oppression… Gageons qu’il aura plus recruté d’adeptes en quelques jours de tapages qu’en multipliant ses spectacles débiles. Chapeau Valls!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *