Dans la gueule du loup!

Peut-être se contentera-t-on à l’Elysée de penser qu’il a amélioré son capital sympathie. Que les téléspectateurs l’auront trouvé cool… pour un conseiller de pôle emploi. Attentif, patient, et tout et tout. Et simple! Parlant un peu comme on parle au bistrot. Acceptant la critique, et même l’insulte, lorsqu’elle vient d’un journaliste qui prend son courage à deux mains pour prouver aux confrères qu’il “en a”, et doute que le président de la République “comprenne” lui même “sa propre politique”… Bref, vraiment pas l’idée qu’on se fait d’un président, lointain, survolant les problèmes, un peu inaccessible… Formidable!

Mais au fait quel était l’objectif de cette émission pour ceux qui conseillent si mal le président? Restaurer sa popularité? Donner confiance aux électeurs inquiets? Rassurer les déçus? Alors, c’est un zéro pointé! Sans surprise, sondeurs et commentateurs nous démontrent depuis, que le président n’a pas convaincu, qu’une majorité de français l’a trouvé mauvais, manquant de hauteur… En attendant un prochain effritement de ce qui lui reste de popularité qui prouvera à tous qu’ils ont bien raison. Bref le Hollande-bashing a encore de beaux jour devant lui.

Mais il devra d’abord s’en prendre à lui-même. Pourquoi choisir de se jeter ainsi dans la gueule du loup? Lorsque Mitterrand s’était livré au même type d’exercice, à une autre époque, pour démontrer que malgré l’âge et la maladie il restait jeune, l’affaire avait été montée avec un complice, Yves Mourousi, qui lui avait offert une tribune valorisante. Rien de tel jeudi soir. Il n’y avait pas de complice sur le plateau. Les deux journalistes étaient là pour le prendre en défaut, voire, concernant Yves Calvi, pour en découdre.

Evidemment, le Président pouvait difficilement proposer un emploi à la chômeuse de 60 ans, ou au jeune étudiant déçu, et encore moins satisfaire la directrice d’entreprise, qui souhaiterait que l’Etat la laisse en paix, seule face à ses salariés, à l’abri de toute réglementation… Mais dès qu’il tentait de reprendre de la hauteur pour parler enfin politique… les journalistes étaient là pour lui rappeler que ce qui les intéresse c’est “l’homme”, sa posture, son costume présumé trop grand, son casque de scooter, son impopularité, son incapacité à gérer le pays, ses états d’âme… ou les Jeux Olympiques de 2022!

Bref une émission pathétique. Pour l’image du Président d’abord. Pour celle de TF1 aussi mais qui n’a plus grand chose à perdre non plus. Pour celle enfin de la profession de journaliste qui n’y aura sans doute rien gagné en crédibilité.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *