Comment Fillon s’est tuer!

C’est vraiment un processus d’autodestruction spectaculaire. La fusée Fillon qui avait déjà quitté sa trajectoire nominale vers l’orbite élyséenne vient peut-être d’exploser en vol. Certes la prudence conduit à ne pas pousser trop loin le parallèle aérospatial. Les fusées qui s’autodétruisent en vol ne reprennent jamais d’altitude, alors qu’en politique on sait bien que les retours les plus contraires à la loi de la gravitation sont toujours possible.

Mais tout de même! Si l’on admet que les deux enquêteurs du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, seraient stupides de mentir aussi grossièrement, et que le secrétaire général de l’Elysée n’a pas inventé toute cette histoire, alors François Fillon vient de se tirer une balle de gros calibre dans le pied. Comment pourrait-il remonter la pente dans l’opinion, où son image n’a cessé de se dégrader depuis son départ de Matignon, en endossant l’habit du traître prêt à pactiser avec l’ennemi pour éliminer un rival? Les Français aiment bien les roublards, les profiteurs, voire les tricheurs, comme en témoignent la facilité toute française qu’ont les hommes politiques à rester sous les sunlights malgré les mises en examen, voire condamnations. Mais le costume de Judas passe difficilement la rampe.

En fait, l’ancien premier ministre nous donne le spectacle, depuis que son ex-patron a échoué en 2012, d’une véritable névrose d’échec. Alors même qu’il avait réussi à conserver un score d’opinions favorables au moment de la défaite de 2012, il s’est méthodiquement depuis brûlé les ailes. Primo en se lançant dans une bataille de chiffonniers avec Jean-François Copé pour la présidence de l’UMP. Lutte fratricide, incomprise des Français, et qui s’est soldée par sa défaite.

Ensuite en tentant de se positionner en rival direct de Sarkozy, sur le terrain de celui-ci. Oubliant sa responsabilité dans la politique menée entre 2007 et 2012 -à moins qu’il ne se considère lui-même comme un simple “collaborateur” de l’ex-président- il a réclamé un inventaire-bilan visant à démontrer que son ex-mentor n’avait pas su réformer la France.

Alors qu’il avait construit son image dans le public sur sa modération face aux excès de Sarkozy, il a ensuite défrayé la chronique en laissant entendre qu’il pourrait voter pour un candidat FN aux municipales de 2013, et promis la suppression immédiate des 35 heures, ou de l’impôt sur la fortune, et encore plus d’austérité pour les Français… Résultat, un glissement progressif de sa popularité, qui en fait aujourd’hui le plus mauvais candidat aux primaires de 2017 dans les sondages. 8% à peine de l’électorat UMP le choisissent comme champion. Et en quelques mois, c’est Alain Juppé qui a raflé la mise, en prenant le rôle d’homme de droite ouvert, modéré et éclairé, qui était vacant face à Nicolas Sarkozy.

La dernière péripétie n’arrangera évidemment pas la situation de François Fillon. Il a bien sûr porté plainte contre les journalistes qui affirment qu’il a sollicité de l’Elysée une accélération des poursuites contre Sarkozy, mais aura du mal à convaincre que ceux-ci sont des menteurs. Sa trahison, démontrée ou supposée, pourrait définitivement l’écarter de la course pour 2017.

Mais Fillon ne sera peut-être pas seul à payer cash le déjeuner avec Jean-Pierre Jouyet. Ce dernier est également dans une situation très inconfortable. Contraint de démentir les propos de son hôte pour éviter que le coup paraisse venir de l’Elysée, alors qu’il a lui même rapporté les mots de l’ancien premier ministre dans une conversation enregistrée… A trop vouloir jouer les hommes de l’ombre, et se faire croire qu’on tire toutes les ficelles depuis les coulisses, on finit par s’y emmêler, et apparaître tout nu dans la lumière! Et du coup, par ricochet, la question de la propension de Hollande à s’entourer de personnages incontrôlables est reposée.

2 réflexions sur « Comment Fillon s’est tuer! »

  1. Tirer de telles conclusions aussi hâtivement n’est pas sérieux …
    et relève d’un “esprit partisan” et sectaire ….!!!
    attendons de voir , qui du secrétaire de l’Elysée ou de F Fillon s’est i!ré une balle dans le pied …!!!

  2. Je ne vois pas bien où est le sectarisme???? Comme je l’écris, Jouyet est dans une situation tout aussi inconfortable puisqu’il a manifestement menti, au moins une fois: soit aux journalistes du Monde, soit dans son démenti d’hier. Dans les deux cas, cette affaire ne peut que nuire à sa position de SG de l’Elysée, et à Hollande lui-même bien sûr, qui a bien du mal à choisir son entourage. Tout cela sent une fois de plus l’amateurisme… Mais il faudrait être aveugle, ou de parti-pris, pour ne pas voir que l’ambition présidentielle de Fillon est de moins en moins crédible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *