Le Pen: Halte à l’imposture !

Bravo l’artiste! Marine Le Pen est en train de jouer la scène finale de sa stratégie de conquête de crédibilité. En tuant le père dans un moment de catharsis, auquel toute la France est appelée à participer grâce à la complaisance dont elle jouit dans les médias en raison de son potentiel d’audience exceptionnel, elle met un point d’orgue à sa tentative de “dédiabolisation”. Rendez-vous compte: son propre père! Un drame familial cornélien qui tient en haleine la presse depuis une semaine. Depuis que Jean-Marie Le Pen a, comme il en a l’habitude, lâché quelques boules puantes sur la scène politique nationale. Pas grand chose de nouveau dans la composition: un mélange d’antisémitisme, d’admiration pour Pétain, et plus généralement pour les salauds de l’Histoire, servis sur le fond habituel, et structurel chez lui, de vieille haine recuite de l’autre.

La seule question qui demeure -même si au fond on se moque de la réponse- porte sur le degré de cynisme des Le Pen. Sont-ils dans cette affaire tous complices, ou non? La fille a en tout cas saisi l’occasion qui lui manquait pour compléter son pseudo-recentrage du Front National. Parfaite dans son personnage de tragédie grecque, partagée entre amour filial et sens du devoir républicain, larme discrète à l’oeil, mais force de caractère dans le regard, elle tranche, condamne son père à mort devant les micros et caméras avides… Quelle émotion! On croirait presque de la téléréalité. Elle est humaine dans cet instant, tellement humaine, et si forte à la fois…

Au secours!!!! Halte à l’imposture! Il n’y a rien de changé! Marine Le Pen tente de se jouer de nous en instrumentalisant la sénilité de son père. Que celui-ci estime que Pétain n’était pas si nul pour la France ou que la Shoah est une fable, n’a pas plus d’importance que l’on ne devrait en accorder au personnage. Que la fille se désolidarise de lui sur ces points n’en a pas plus. Ce n’est pas le pétainisme du père qui est à craindre au Front National, c’est la xénophobie de la fille et de ses proches, leur haine de ce qui ne leur ressemble pas, leur populisme racoleur, leur culte du repli sur soi, la méchante stupidité de leurs élus locaux qui s’emploient à mettre en lambeaux le tissu social de leurs communes, au prétexte de leur combat contre les étrangers et les assistés… Et là dessus, rien n’a changé depuis l’époque ou le père régnait.

La comédie dramatique que nous interprètent les Le Pen, père fille et nièce, n’a qu’un but: installer l’idée que le FN n’est pas un parti extrémiste, mais pourrait faire une droite tout à fait honorable en lieu et place de l’UMP sur l’échiquier politique national. C’est leur ambition à tous. Et cela vaut bien un pseudo-parricide public!

1 réflexion sur « Le Pen: Halte à l’imposture ! »

  1. Est-il totalement stupide de croire que le père, instruit par l’expérience du PC qui s’est écroulé en participant au pouvoir au coté des socialistes à partir de 1981, veut éviter le même sort au FN qu’il a crée et animé tout au long de sa vie ? La participation au pouvoir du FN signerait-elle sa disparition de la scène politique française ? Jean-Marie Le Pen est-il persuadé que le programme de gouvernement du FN – sortie de l’Euro, renvoi des étrangers, chasse aux assistés, étatisation digne de celle prônée par le PC dans le programme commun, ignorance des conséquences des traités signés par la France depuis des décades, faire croire aux français que l’on peut revenir en arrière parce qu’ils sont persuadés que “c’était mieux avant”, etc… – que ce programme donc ne pourra pas être réalisé, adopté et entraînera la dissolution, la partition, le dépeçage de “son” parti ? De l’œuvre de sa vie ? Marine fait tout ce qu’elle peut pour plaire et flatter les français dans le sens du poil alors que Jean-Marie fait son maximum pour sauvegarder son fond de commerce par la provocation qu’aiment les français et le maintien d’une posture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *