Un mois par convaincre les électeurs… de voter

Encore un mois. Ou plutôt, plus qu’un mois! Le 26 mai nous voterons pour envoyer des députés au Parlement européen. Une trentaine de jours de campagne… la dernière ligne droite. Alors on en est où?

La bataille entre les différentes listes est féroce en ce moment. Autour d’un principal clivage politique de “fond” : est-il acceptable pour la démocratie que Nathalie Loiseau, tête de liste la République en Marche se soit présentée, il y a 35 ans, à une élection étudiante sur une liste fortement colorée d’extrême droite? C’est depuis deux jours le sujet principal dans la campagne! Depuis que Mediapart a fait cette “révélation”, déjà publiée un mois plus tôt par le journal d’Extrême-droite Minute. Nathalie Loiseau est sommée par tous ses rivaux, de l’extrême-droite à l’extrême gauche, et par tous les commentateurs et chroniqueurs de s’en justifier 35 ans après.

Gageons que dans quelques années, lorsque les historiens se pencheront sur cette période, ils auront de quoi être surpris. Car au moment ou forces politiques et commentateurs se rejoignent pour faire de cette inquisition sur le passé d’une femme politique, un temps fort de la campagne électorale européenne, Vladimir Poutine réunit dans ses terres annexées de Crimée des délégations de partis populistes d’extrême-droite européens, avec une participation remarquée d’un représentant de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Parce que dans le même temps, Marine Le Pen et le leader d’extrême-droite italien Matteo Salvini peaufinent leur stratégie européenne commune avec l’objectif de rassembler dans le futur parlement européen un groupe de populistes réunissant tous les adversaires de l’UE, afin d’en paralyser le fonctionnement. Et que Steve Bannon, ancien conseiller de Donald Trump, chef du mouvement international d’extrême droite “The movement”, ayant l’oreille de Marine Le Pen, poursuit son offensive en Europe en créant prés de Rome une “Académie pour La Défense de l’Occident judeo-chrétien” où devraient être formées les futures forces “souverainistes” du continent, en réponse à “la menace de l’Islam”…

Il n’empêche, l’essentiel reste ce que faisait la candidate LREM, il y a 35 ans! Mais soyons honnête, l’affaire Mediapart vs Loiseau, n’est pas la seule polémique qui mobilise les candidats. Il y a aussi celle qui agite la gauche: Mélenchon est-il un “Thatcher de gauche”, comme l’en accuse la tête de liste socialiste, Raphaël Glucksmann, au moment ou le leader de la France Insoumise tente une nouvelle fois de rassembler toute la gauche autour de lui, ou est-ce que le candidat du PS ne serait qu’un “tchatcheur ou un catcheur de foire” comme le répondent les insoumis pour défendre leur président. On est confondu face à tant de créativité sémantique…

Pendant ce temps chaque jour apporte son nouveau sondage qui met en tête dans un mouchoir LREM et le Rassemblement National, mais qui prédit surtout une participation autour de 40% à peine, le véritable score des candidats en campagne, toutes listes confondues.

Il ne leur reste que 30 jours pour inverser la tendance, et mobiliser autour de leur projet pour l’Europe, s’ils en ont un..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *